fibres

Plusieurs échantillons de « filaments aéroportés » collectés entre Novembre et Décembre 2012 sur l'ensemble du territoire français ont été adressés à notre laboratoire, en provenance de Thénioux, de Saint Clément des Levées, de Saint Martin de Crau et de Malabat (points de collecte localisés sur la carte de France page 118). Pour chacun de ces échantillons, deux expériences de désorption thermique directe à Point-de-Curie ont été conduites à 445°C, d'une part directement et d'autre part avec méthylation « in-situ » (un processus favorisant la détection des composants polaires éventuellement présents). Les différents composés organiques engendrés dans cette série de huit expériences ont -chaque fois- été séparés par chromatographie gaz et identifiés par spectrométrie de masse (GC/MS). Les données obtenues ont été interprétées et les résultats obtenus sont détaillés dans le présent rapport analytique.


Il apparaît que ces « filaments aéroportés » sont des polymères organiques complexes, contenant des composants chimiques de synthèse, comme le démontre le dépistage GC/MS systématique réalisé sur les nombreux produits de leur décomposition thermique, parmi lesquels figurent plusieurs molécules couramment rencontrées dans les carburants et lubrifiants de réacteurs d'aviation. 

Les quatre échantillons étudiés contiennent plusieurs composés aromatiques toxiques synthétiques (phthalates) et trois d'entre eux contiennent du DEHP, un représentant de cette famille de produits chimiques particulièrement redouté à cause de ses propriétés de perturbateur endocrinien. 


Toutes les molécules organiques, en particulier les composés hétérocycliques, présents dans ces échantillons de « filaments aéroportés », sont préoccupantes, -à la fois sur les plans de la santé publique et de leur impact environnemental. Nous pensons que ces « filaments aéroportés » pourraient résulter de la recombinaison des substances rejetées en haute altitude dans l'atmosphère par les réacteurs d'aviation.
Compte-tenu de la croissance du trafic aérien mondial, les résultats de cette étude préliminaire nous paraissent justifier l'attention de l'opinion publique et des médias sur cette forme nouvelle de pollution atmosphérique. Pour que la communauté scientifique se saisisse rapidement du sujet pour le comprendre, et que les autorités de tutelle de l'aviation, civile ou militaire, puissent alors contrôler efficacement cette nouvelle forme de pollution atmosphérique globale.


Centre Indépendant d'Investigations et d'Expertises en Chimie Organique 

ZAC Bousquets -130 Rue Innovation / 19 Rue Création 83390 CUERS France

Tel: +33 4 9428 5980 - Fax: +33 4 9428 5983
mailto:info@labo-analytika.com http://www.labo-analytika.com
Sarl Capital 99.100 € RCS: Toulon B382045219 VAT-FR 62382045219 NAF:743B
Partenaire de l'ADEME et de la Région PACA - Agréé à la Cour d'Appel d'Aix en Provence
Norme de fonctionnement : ISO 17025 (2005)


Bernard TAILLIEZ

Docteur ès Sciences
Directeur Scientifique – Fondateur
Responsable Assurance-Qualité

 

Rapport à télécharger ici :

http://toutbox.fr/Ciel/Documents/analyses+fibres+chemtrails,956047.pdf

On commence à parler de ces drôles de filaments dans les journaux ainsi que dans les médias alternatifs qui se sont fait l'écho de ces résultats d'analyses. Les choses avancent doucement et le phénomène "chemtrails" devient presque officiel. Avec le dernier rapport 2013 du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), on est passé de la "théorie de la conspiration" à "la solution" pour contrer le réchauffement global. Solution en projet selon les officiels, mais en réalité déjà en application depuis des dizaines d'années. Et bientôt la masse, bien préparée par des images subliminales de traînées chimiques dans les pubs, bulletins météo, films, jingles, clips, dessins animés..., passera du déni total à l'acceptation complète. La plupart des gens diront alors que les chemtrails, bien sûr que ça existe, et pour notre bien en plus. Tout le monde sait ça enfin! Après des années à lutter pour ouvrir les yeux des gens quant à l'existence même des chemtrails, il va falloir désormais se battre contre la propagande qui voudra nous faire croire que ceux-ci sont indispensables à notre survie sur terre. 

Min

 

http://acseipica.blogspot.fr/2013/11/prelevement-de-filaments-tombes-du-ciel.html

 

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/drome-ardeche-le-mystere-des-filaments-tombes-du-ciel_1297979.html

 

http://www.climatechange2013.org/images/uploads/WGIAR5_WGI-12Doc2b_FinalDraft_All.pdf